Les cercles de femmes




L’origine des cercles de femmes


Les cercles de femmes existent depuis très longtemps à travers différentes traditions. Ces temps de partages entre femmes et de reliance à l’essence de nos énergies féminines font partis de notre sagesse ancestrale.

L’idée s’inspire des tribus amérindiennes dans lesquels les femmes se retiraient, sous un tipi « les moons-lodges ou tentes rouges », le temps de leurs menstruations, qu’elles avaient généralement toutes en même temps.

“ Pendant ces quelques jours considérés comme sacrés, les hommes oeuvraient pour que les femmes ne manquent de rien et soient pleinement disponibles pour communier, écouter leurs intuitions, se transmettre du savoir et recevoir les visions qui pouvaient être utiles à la tribu.”

Durant ce temps privilégié, les femmes descendaient dans leurs profondeurs, à l’écoute de leur intuition. Elles pouvaient d’ailleurs être consultées par la tribu sur les visions qu’elles avaient eues durant cette période de retrait. Cette tradition conférait à la femme un rôle de médiatrice entre les mondes, entre le visible et l’invisible, un temps de connexion entre Grand-Mère Lune et le sang sacré, d’initiatrices de l’homme.


Pendant des siècles, les femmes ont pratiqué des rituels à la pleine lune, pendant leurs menstruations ou leur grossesse. Elles organisaient des cérémonies pour améliorer leur fertilité ou y mettre fin en pleine conscience.


Dans la culture occidentale, il n’y a plus que très peu de rituels pour aider la femme pendant les transitions naturelles de sa vie. Ménopause, fausse couche et menstruations sont même bien souvent entourées de honte. C’est dommage car c’est justement en honorant notre corps et les changements qu’il subit que vous pouvez ressentir et nourrir notre force féminine. Notre société est extrêmement dominée par les apparences : performances, opinion des autres, succès financier, culte des jeunes corps. Il s’agit d’une expression de l’énergie masculine, qui est fortement présente dans notre culture.

Autrefois, nos grands-mères se réunissaient à la cuisine pour écosser les haricots. C’était une forme de cercle de femmes informel où dans l’intimité d’un lieu, entre elles, elles libéraient une parole avec un accord tacite de confidentialité.


Aujourd’hui, l’engouement pour ces rites anciens ne fait que s’accroître et des cercles de femmes “occidentalisés” émergent de toutes parts. La première fois, beaucoup ne savent pas ce qu’elles font là. D’une manière générale, le point de départ, c’est une quête de sens. Les femmes veulent comprendre leur histoire, se sentir mieux dans leur peau et trouver leur juste place.

Nous portons les mémoires de nos lignées de femmes et nous avons été éduquées sur le “devoir” d’être des femmes sérieuses, de bien ranger notre maison, de bien nous occuper de nos maris, de nos enfants et de ne pas faire de vagues. La perfection ! Mais notre être profond n’en peut plus. Du fond de nos entrailles, il appelle à se réaliser pleinement.


Entrouvrir la porte d’un cercle de femmes, c’est l’envie d’exister telle que nous sommes dans notre essence profonde, sans barrières. C’est entamer le chemin de la découverte de « soi-m’aime », de sa vraie nature, la femme qui se cache au fond de soi ; cette femme singulière, unique, forte, lumineuse et libre.

C’est un temps pour se « gai-rire » Soi mais également notre lignée de femmes passée et à venir.

C’est un temps dédié à renouer, célébrer et honorer notre féminin sacré, en laissant de la place à sa part sauvage, dénuée de conditionnements pour oser être vraiment soi.

C’est s’autoriser à écouter ses propres intuitions et perceptions afin de ressentir l’équilibre en soi et autour de soi. C’est redonner de l’importance à ses émotions, à sa sexualité, à son énergie sexuelle et créative, tout en accueillant ses rythmes féminins et lunaires qui mettent à jour notre créativité.

Les cercles sont un temps, où comme un petit enfant, tout était amusement, léger, l’époque où l’on osait car les regards importaient peu, ce temps où l’on pouvait en quelques secondes devenir princesses, maîtresse, sorcière, fée ….

Les cercles de femmes sont des moments magiques de transformations où l’on peut être soi dans l’instant présent. Cadeau précieux et rare !





Que fait-on dans un cercle ?

Nous sommes réunies entre femmes, entre sœurs, dans un espace « sacré » dédié, convivial, chaleureux et intime ou en pleine nature.

Le cercle possède un cadre précis dans lequel prime pour soi et ses sœurs ; la sécurité, le respect, la bienveillance, le non-jugement, l’écoute, le partage, la confidentialité.

A partir de ce cadre immuable, tout est possible ! En fonction de l’énergie du groupe, des lunes, des saisons, de nos envies, du thème … on parle, chante, danse (parfois autour du feu), on rit, on pleure, on joue, on se masse, on joue du tambour, on crée des objets, des bijoux, on dessine, on peint, on boit, on mange, on médite, on s’amuse avec les Oracles, on pratique des rituels inspirés de nos ancêtres …. Tellement de choses possibles !


Chaque mois, nous vous invitons à nous retrouver pour un cercle de femmes, autour d’un thème qui sera notre fil rouge (les dates précises vous seront communiquées). Ce rendez-vous aura lieu au sein de la Maison Cocon et Papillons au 2 avenue Pierre Brossolette à Beauchamp ou en pleine nature, au printemps-été.

Ces cercles sont initiés par moi-même et Katia Gomez, psychopraticienne, médium, énergéticienne.


A plaisir de vous y retrouver !


Sonia

15 vues0 commentaire