top of page

Pourquoi l'Ecole des Lunes ?

Dernière mise à jour : 11 févr.

Tout commence en 2018, date de mon premier voyage chamanique ...

Au son du tambour, je descends ... et je rencontre une Grand-Mère, habillée avec une longue jupe et 2 longues tresses blanches, dans un paysage rocheux qui ressemble à l’Arizona.

Elle est à côté de moi, calme et sereine. Elle m'inspire immédiatement confiance. Elle me donne son nom : Source de Lune.


Devant nous, un cercle avec des femmes en jupes longues qui dansent, rient, chantent, autour d’un grand feu, une louve blanche les regarde.

Derrière nous, des centaines de personnes, des hommes, des femmes, des enfants.

Je sens leur poids dans mon dos. Un poids qui s’apparente à la fois à de la joie, à la fois à de la tristesse. D’ailleurs, je pleure, pour de vrai, pendant ce voyage. Les chamans présents, à mes côtés, savent ce qui se passe pour moi et me soutiennent.


Je comprends que toutes ces personnes derrière moi sont mes ancêtres. Ils m’attendaient et moi je ne le savais pas …

Je reçois un message fabuleux : « Tu ne savais pas, ce n’est pas grave mais maintenant tu sais alors prends ta place, sinon elle restera vide et l’univers ne sait pas quoi faire du vide. On a besoin de toi ici et maintenant. »

Source de Lune me montre ce cercle de femmes, ce feu, cette louve et m’explique que c’est maintenant, mon tour de prendre sa relève.

J’ai su profondément, à l’intérieur de mes cellules que ce n’était pas un rêve, mais bien une réalité d’un autre plan. D’autant, qu’à chaque autre voyage chamanique, cette Grand-Mère revenait avec toujours ces mêmes messages. Ca tu l’inventes pas, je t’assure !

Il m’aura fallu 7 ans, pour savoir quoi faire de tout ça !

7 années pour comprendre (avec autre chose que ma tête bien entendu sinon tu deviens folle !) avec mon cœur et mon ventre, que Source de Lune est un fragment de cette Grand-Mère qui vit en moi.

Rien de rationnel là-dedans, c’est bien pour ça qu’il m’a fallu autant de temps pour accepter !

Cette Grand-Mère est une guérisseuse, une Femme-Médecine, une Femme Sage, une Femme Puissante … Aujourd’hui, elle m’enseigne, me transmet des enseignements issus des sagesses ancestrales, me souffle ce que j’ai a passé dans la matière, du non-manifesté au manifesté. Elle m’accompagne pendant les soins, les cercles, me guide, me met sur le chemin de personnes qui me transmettent également … Elle est présente tout le temps à mes côtés. Elle est moi, je suis elle. Elle me permet de réactiver, à mon tour, dans mon ADN, dans mes cellules, mes mémoires de guérisseuse, de Femme-Médecine, de sorcière, d'herboriste ... Je comprends à présent que toutes les choses, que je fais intuitivement pendant les soins, sans trop savoir pourquoi, viennent de ces mémoires, que je réactive ici et maintenant.

Bon la tête, on l'a paumée hein ! Et toi, ça va la tienne ? Tu suis ? C'est clairement une autre intelligence qui s'active dans cette dimension.

 

Les cercles de femmes, l’accompagnement des femmes, les formations en fleurs de Bach, L’Ecole des Lunes ... et tout ce que j’entreprends, c’est elle qui me les a soufflé et je me dois, de les mettre en place.

Profondément, je sais que je n’ai pas le choix. C’est un engagement qui touche l’âme.


Mon œuvre, à travers Source de Lune, est de transmettre, libérer, faire circuler, restaurer l’harmonie, l’équilibre, la guérison, à travers les femmes que j’accompagne, et à travers elles et leur propre guérison, la guérison des mémoires du collectif féminin, qui a été, par le passé (et encore aujourd’hui dans certaines parties du monde) réprimé, blessé, abusé, condamné, puni, nié … à tel point que les femmes ont oublié leur puissance et leur nature cyclique.

Mon oeuvre est de contribuer à permettre à chaque femme de se remettre debout et de marcher son Chemin.


Ce sont précisément ces mémoires collectives et, à travers elles familiales, qui m’ont longtemps paralysée et empêchée de m’engager véritablement dans mon œuvre.

Le danger, la peur engrammés dans mes cellules, ont longtemps pris le dessus.

Pendant longtemps, j’ai attendu qu’on me donne l’autorisation de me montrer jusqu’à comprendre que cette autorisation dépendait juste de moi.

Aujourd’hui, je me sens en sécurité, ancrée, en paix et de plus en plus libre. Le processus est long et l'engagement profond et indéfectible.


Ce que j’ai à transmettre est que le monde a besoin que les femmes se remettent debout, prennent leur place, reconnectent à leur nature profonde, leurs pouvoirs innés, leur nature cyclique, leurs besoins, leurs passions …

C’est en nous occupant de nous, en prenant soin de nous, en donnant le plus d’amour possible à toutes nos parties ombres et lumières, que nous pouvons nous occuper des autres et de plus grand que nous.

L'Ecole des Lunes est un espace-temps que je propose aux femmes dans cet esprit, avec un temps de transmission, un temps d'expérimentions à travers notre corps, nos ressentis, notre intuition et un temps de partage sororal.


Arnaud Riou, un des chaman-enseignant qui m'accompagne sur mon chemin, fondateur de l'Académie de l'ACTE, a donné comme slogan à son académie :

"Révèle toi. Révèle le monde."

C'est ça ! C'est tellement puissant !

Et c’est maintenant que ça se passe, ici et maintenant, dans nos vies actuelles.

C’est ça que je suis venue faire ici. Me révéler, accompagner les femmes à se révéler pour qu'ensemble, on révèle le monde.

C’est pour ça que j’accompagne les femmes.

 

Aho !

Avec tout mon amour et ma gratitude.


Sonia


Merci aux chamans qui continuent de m'accompagner ; Grand Ours qui m'a réveillée de mon loooonnnnnng sommeil, enseigné, mis des coups de pieds au c..., Arnaud Riou, qui m'a appris la congruence, l'alignement, qui nourrit mon âme par ses enseignements, Minthé, chamane de l'Eau, qui m'a reliée à une racine ancestrale par la transmission des Porteuses d'Eau, et merci à toutes les personnes qui ont croisées mon chemin et qui m'ont appris et transmis, par leur présence, leur regard, leurs mots ...

Merci à l'homme de ma vie depuis 30 ans, qui m'a toujours soutenue, encouragée dans cette voie sans jamais rien lâcher. Permettre à l'autre de se révéler, c'est ça notre histoire d'amour.


Photo : La formidable Marion Lucius Photographe qui a su capter cet instant ...

22 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page